Une enquête était jusqu’ici menée sur des soupçons de viols commis dans les années 80 et 90 au pôle France Gym. Celle ci n’aura pas de suite : si de nombreux témoins ont été auditionnés dans cette affaire, celle ci est classée en raison de l’état de santé du mis en cause, qui souffrirait de « troubles de la mémoire ».


L’affaire avait fait grand bruit lors de plusieurs plaintes déposées début 2021 : six anciennes gymnastes, âgées de 12 à 13 ans au moment des faits présumés, avaient alors accusées de viols et d’agressions sexuelles leurs encadrants de l’époque.

Mais le principal mis en cause, Robert Colon, un homme de 80 ans n’est pas, selon le procureur de la République David Charmatz, accessible à une sanction pénale en raison de son état de santé : atteint de troubles de la mémoire et de troubles cognitifs, celui ci n’aurait pu être auditionné par les gendarmes en charge de l’enquête.

Seule une femme a été sanctionnée au final : il s’agit d’une ancienne entraineuse qui aurait « fermée les yeux » et qui ne pourra dès lors exercer de fonctions d’encadrement auprès de mineurs. Même si elle a protestée contre la décision, sa contestation n’a pas reçu de suite favorable.

Written by: Laurent

Rate it

Previous post

Actu Sainté

Défaite face à Reims (1-2) : les Stéphanois sont aux portes de la relégation

Lors de l'avant dernière journée de ligue 1, les Verts semblent avoir sceller leur sort : il faudrait désormais un miracle pour que l'ASSE se sauve de la rélégation après sa défaite 2-1 face à Reims.Des supporters dépités, d'autres qui n'y croient pas, d'autres qui enfin jurent qu'ils supporteront les Verts quoi qu'il arrive... même en ligue 2. Il faut dire que le match contre Reims était le seul match […]

today14 mai 2022 16


0%