Nouvelles technologies

Free écope d’une amende de 300 000 euros

today6 janvier 2022 1

Background
share close

Pour « manquement à la politique de protection des données personnelles », Free vient d’écoper d’une amende de 300 000 euros, infligé par la CNIL. Celle ci lui reproche de ne pas avoir pris en compte la demande de clients de ne plus recevoir de prospection commerciale.

La CNIL vient à nouveau d’exercer son rôle de policier en infligeant une amende record à l’opérateur Free. Suite à plusieurs plaintes, l’opérateur était en effet visé pour des manquements au RGPD, le réglement général de protection des données, et noamment  « l’obligation de protéger les données dès la conception » et « la sécurité des données », citant l’exemple de la transmission des mots de passe en clair par courriel. Les manquements constatés concernent également « les difficultés rencontrées par des personnes dans la prise en compte de leurs demandes » d’accès aux données les concernant, ou encore la non prise en compte des demandes des plaignants à ne plus recevoir des messages de prospection commerciale, a précisée la Cnil dans son communiqué.

Free n’a pas souhaité commenter cette sanction. En juillet 2021, AG2R avait elle reçue une amende d’un montant encore plus important : 1.75 millions d’euros, là aussi pour manquement à la nouvelle réglementation du RGPD. Des manquements qu’AG2R aurait rapidement corrigé.

Written by: Rédaction

Rate it

Vous en parlez mieux !

Politique de confidentialité | Mentions légales

Copyright © 2021 SLY Webradio

La reproduction de tout ou partie des textes, images et illustrations est interdite sans l’accord de son auteur.
Tous droits réservés pour tous pays.

Soutenir SLY

Nous contacter

0%